medias-12-juil-2017

Dans son numéro de juillet-août 2017, L’Accent bourguignon publiait un article sur les chiens élevés au Centre d’élevage des Souches, à Mézilles, dans l’Yonne, pour être utilisés dans les laboratoires. Sur 10 pages, l’article donne la parole aux responsables de cet élevage mais aussi à certains opposants à l’expérimentation animale, dont André Ménache, conseiller scientifique d’Antidote Europe, ou Audrey Jougla, auteure du livre Profession : animal de laboratoire. Les premiers justifient leur activité avec des arguments rebattus et mentionnent leur collaboration avec l’AFM-Téléthon dont une partie des fonds sert bien à l’expérimentation animale. Les seconds expliquent pourquoi les expériences sur des animaux ne peuvent pas faire progresser la médecine humaine et en quoi l’utilisation d’animaux manque de transparence, pour le moins. A partir d’une actualité locale, un dossier qui énonce un problème global de fond et qui peut permettre à tous ceux qui ignorent encore les réalités de l’expérimentation animale de se poser des questions.