Le BPA classé substance toxique par le Canada

Le Canada est devenu le premier pays au monde à  classer le bisphénol A (BPA) comme une substance toxique.

Selon l’article cité dans le Journal de l’environnement, le Canada est devenu le premier pays au monde à  classer le bisphénol-A (BPA) comme une substance toxique, malgré l’opposition de l’industrie chimique, rapporte l’AFP.

“ Une évaluation scientifique sur l’impact de l’exposition des humains et de l’environnement au bisphénol-A a révélé que cette substance constitue un danger pour la santé humaine et l’environnement “, selon le texte de justification du décret.

Le ministère canadien de la santé considère notamment que le BPA a des effets “ sérieux “ et “ potentiellement irréversibles “ sur le “ développement du système nerveux central et le comportement “.

L’inscription du BPA à  l’annexe 1 de la loi canadienne sur la protection de l’environnement (l’objet du décret) permet au gouvernement d‘établir une proposition de règlement ou d’instrument pour gérer les risques qu’entraîne cette substance pour la santé humaine ou l’environnement. Le Canada avait déjà  été le premier pays en 2009 à  interdire les biberons à  base de BPA [voir le JDLE], une mesure reprise depuis par d’autres pays, dont la France [voir le JDLE] et le Danemark.

Cette décision intervient deux semaines après un avis favorable sur le BPA de l’Agence européenne pour la sécurité des aliments (AESA). L’Agence a estimé qu’il n’y avait pas d‘éléments probants concernant une toxicité neurocomportementale [voir le JDLE].

Le BPA est utilisé par l’industrie pour la fabrication de produits en polycarbonate (biberons, amalgames dentaires, bouteilles en plastique, emballages alimentaires, CD) et dans les résines époxydes (revêtement de boîtes de conserve et canettes).

Source: JDLE