Bisphénol A : le nouveau tueur silencieux ?

Antidote Europe lance une campagne d’information sur le bisphénol A et alerte le nouveau président du Parlement européen.

L’ONG française Antidote Europe vient d’envoyer un appel urgent au Professeur Jerzy Buzek, récemment élu à  la présidence du Parlement européen, en lui demandant d’agir en faveur de la santé publique. Il y a de plus en plus d‘éléments scientifiques suggérant que le bisphénol A, une substance chimique de synthèse, représente un risque sérieux pour la santé, en particulier pour les foetus et les bébés nourris au biberon.

La préoccupation d’Antidote Europe résulte de données spécifiquement humaines, incluant des études faites sur des échantillons de sang et d’urine, ou des effets constatés sur des cellules humaines. Ces données, qui montrent un risque accru de cancer, de diabète, des problèmes de fertilité qui menacent l’avenir de notre espèce, devraient inciter les autorités à  plus de discernement face à  la confusion entretenue jusqu‘à  présent par des données animales contradictoires.

*Pour plus d’informations sur la campagne d’Antidote Europe, signer la pétition adressée au ministère de la Santé et voir le spot de sensibilisation avec la voix de Barbara Schulz, allez sur : www.danger-bisphenol.com external link*.