Antidote au Téléthon

Le week-end du Téléthon a été très chargé pour Antidote. Communiqué de presse, tenue de stands, diffusion sur les réseaux sociaux… et record de visites sur notre site !

ae au telethonEn décembre 2015, nous avions déjà constaté un regain d’intérêt pour nos informations, spécialement pendant le week-end du Téléthon, traditionnellement le premier week-end de décembre. Cette année, nous avons donc encore mieux préparé cet événement.

Dès le 3 octobre 2016, notre directeur écrivait à Mme Laurence Tiennot-Herment, Présidente de l’AFM-Téléthon. Sans réponse de sa part plus d’un mois après, nous lui avons envoyé un autre courrier la prévenant que nous allions publier notre lettre, avec les interrogations qu’elle contient. Le 24 novembre, nous diffusions un communiqué de presse avec un lien vers le texte intégral de notre lettre. Toujours pas de réponse de Mme Tiennot-Herment. Peut-être un petit embarras pour nous répondre au sujet du budget alloué à la recherche animale ? ou de la justification scientifique de cette dernière ? Ce serait bien possible au moment où l’association Animal Testing et plusieurs autres diffusaient une vidéo montrant des chiens utilisés pour des recherches financées par le Téléthon dans un état de grande souffrance (http://animaltesting.fr/enquetes/).

Soutien scientifique sur des stands

Le samedi 3 décembre, André Ménache et une militante de notre antenne francilienne se rendaient à Lyon pour être présents sur un stand tenu par le Collectif Fermons le CEDS (Centre d’élevage du domaine des Souches), qui se bat pour la fermeture d’un élevage de chiens pour les laboratoires à Mézilles. Le rat dessiné sur notre dépliant était présent en personne ! Pas en costume noir mais en blouse blanche, il a informé de nombreux passants, dont des étudiants et des journalistes.

Bien sûr, des stands de collecte de fonds pour le Téléthon se tenaient tout près. Nous avons eu l’occasion de discuter avec ces militants, dont certains ignoraient qu’une partie de l’argent collecté servirait à financer des expériences sur des chiens sans qu’aucune avancée concrète ne soit en vue pour les patients humains.

Notre documentation était bien visible sur le stand du Collectif et nous avons distribué de très nombreux dépliants aux passants. Davantage d’informations et diaporama sur http://www.fermons-le-ceds.org/le-flceds-a-lyon-le-3-decembre-2016-2/.

Le dimanche 4 décembre, c’est devant la Gare Montparnasse que nous étions présents, là aussi à côté d’un stand du Téléthon. Nous venions prêter main forte, cette fois, au CCE2A (Collectif contre l’expérimentation et l’exploitation animales ; http://ccea.fr/). Même scenario que la veille : distribution de dépliants et, surtout, informations et arguments présentés sur le manque de pertinence pour l’homme des expériences pratiquées sur des chiens et autres animaux.

Intense activité sur internet

Parallèlement à cette présence dans la rue, près de 300 000 personnes ont été atteintes sur Facebook par notre article « De la recherche animale avec l’argent du Téléthon ? », et près de 40 000 sur Twitter ! Notre message simple a suscité plus de 10 000 réactions, commentaires et partages sur Facebook. Notre page Facebook a d’ailleurs dépassé les 5 000 abonnés à cette occasion.

La fréquentation de notre site a atteint 10.000 visites en 3 jours. L’article à propos du Téléthon a été le plus consulté mais l’intérêt s’est porté aussi sur les méthodes alternatives, les dix mensonges sur l’expérimentation animale et la présentation de notre comité scientifique.

Du jamais vu pour Antidote Europe !

Ne rien faire, c’est laisser faire

Antidote Europe a, une fois de plus, démontré qu’elle possède cette compétence très rare : être capable de discuter avec des scientifiques, d’analyser et de réfuter les arguments de ceux qui continuent à prétendre que l’expérimentation sur de prétendus « modèles animaux » serait un « mal nécessaire ».

La page de notre site qui permet de nous soutenir financièrement n’a pas été la plus visitée pendant ce week-end du Téléthon. Or, produire et diffuser de l’information nécessite un minimum de moyens. Le moindre petit don est important car Antidote Europe, en toute indépendance, ne reçoit aucune subvention. Rien ne pourrait être fait sans votre soutien. Or, ne rien faire…

Faites un clic sur http://antidote-europe.org/adherer/. Un grand merci à tous ceux qui l’auront déjà fait et qui font connaître Antidote Europe.