Antidote Europe

comité scientifique pour une science responsable

oeuvre pour une meilleure prévention en matière de santé humaine, informe sur le danger d’utiliser les données issues de l’expérimentation animale, et fait la promotion de méthodes plus modernes et plus fiables, notamment dans son domaine d’expertise qu’est la toxicologie.

Chercheurs ou médecins opposés à l’expérimentation animale

Que vous soyez préoccupé par votre santé et celle de vos enfants, par le sort des animaux ou par la contamination des milieux naturels, agissons ensemble !

L’utilisation de singes pour la recherche biomédicale et la toxicologie est défendue au motif que ces animaux seraient les plus semblables à l’homme. Antidote Europe apporte des arguments scientifiques sur l’inutilité, voire le danger pour la santé humaine, de l’utilisation de singes en tant que modèles biologiques de l’homme.

Des virus au CEA ?

Risque biologique à Fontenay aux Roses : Antidote Europe a interpellé l’organisme compétent ainsi que nos élus afin qu’ils agissent avant que l’accident se produise.

Suite au désastre de l’essai clinique du BIA 10-2474, Antidote Europe remet en question le recrutement de volontaires sains pour des essais de médicaments et a envoyé deux lettres ouvertes à Mme Marisol Touraine, ministre de la Santé.

Pourquoi l’animal n’est pas le modèle biologique de l’homme

Et d’abord, pourquoi le serait-il?
De nombreuses observations montrent, et les récentes découvertes en génétique démontrent, que cette hypothèse est fausse.

Les méthodes « alternatives » à la recherche animale

Il est temps de cesser de se référer à la recherche animale et d’utiliser les méthodes dites « alternatives » (par les autorités), en fait les méthodes véritablement scientifiques et fiables pour l’homme.

10 mensonges sur l’ expérimentation animale

Beaucoup de chercheurs qui pratiquent l’expérimentation animale, ainsi que les autorités ou les particuliers qui les soutiennent, défendent cette pratique avec des affirmations péremptoires. Mais affirmer n’est pas prouver.

Campagnes

Nous ne sommes pas des rats de 70 kg !

Quand il faut évaluer la toxicité des médicaments, les humains ne sont pas des rats de 70 kilos ! Il est temps de dépasser le paradigme actuel d’évaluation de la toxicité des médicaments